Essai de phase 3 randomisé, contrôlé en double aveugle d’inhalation de solution saline hypertonique à 7% versus solution saline isotonique à 0,9% pendant 48 semaines chez des patients atteints de mucoviscidose âgés de 3 à 6 ans -SHIP-CT

SHIP-CT002

Il existe un intérêt croissant pour la mise en place précoce de thérapies visant à empêcher ou retarder la progression des affections pulmonaires associées à la mucoviscidose. L’absence de fonction de la protéine CFTR dans l’épithélium respiratoire résulte en l’élimination d’eau à la surface des voies respiratoires et en la défaillance du mécanisme d’épuration mucociliaire, créant ainsi un terrain favorable pour les infections et inflammations chroniques.
Par conséquent, restaurer l’équilibre hydrosalin (eau et sel) dans les voies respiratoires des patients atteints de mucoviscidose est l’objectif de nombreuses stratégies thérapeutiques. Ivacaftor, un activateur de CFTR, s’est avéré être très efficace, mais ne cible que des mutations spécifiques n’affectant que ~4 % des patients atteints de mucoviscidose dans le monde. D’autres modulateurs de CFTR spécifiques à des mutations sont en cours d’élaboration, mais il pourrait s’écouler des années avant que ces thérapies ne soient mises à disposition des patients les plus jeunes.
Entre-temps, les solutions salines à 7 % inhalées (HS) sont de bons agents pour améliorer la tonicité liquide de la surface des voies respiratoires et l’épuration mucociliaire.

Nous évaluerons les effets du traitement HS par rapport aux solutions salines isotoniques (IS) à 0,9 % grâce à des mesures des affections pulmonaires structurelles obtenues par tomodensitométrie du thorax, en utilisant un nouveau système de notation sensible aux changements pulmonaires précoces — la méthode d’analyse morphométrique des grilles annotées de Perth-Rotterdam pour la mucoviscidose (PRAGMA-CF) — qui quantifie le pourcentage de volume des voies respiratoires atteintes (% Dis), des bronchectasies (% Bx), et de l’air piégé (% TA).
Afin d’évaluer les dommages structurels des voies respiratoires, nous utiliserons un système d’analyse par imagerie pour mesurer les dimensions des voies respiratoires par rapport aux artères adjacentes (système AA). Les modifications longitudinales des mesures par tomodensitométrie seront également comparées aux changements des fonctions pulmonaires mesurées sur la base de l’Index de Clairance Pulmonaire (ICP) et des résultats cliniques.

Détails de l'essai

Clairance muco-ciliaire
  • Catégorie : Clairance muco-ciliaire
  • Statut : En cours de recrutement
  • CRCM : Lyon Enfant, Paris Robert Debré Enfant
  • Localisation : Internationale
  • Investigateur : Pr Philippe REIX (LYON)
  • Promoteur : Erasmus Medical Centre, Erasmus University, Rotterdam – Pays-Bas
  • Financement par Vaincre la Muco : Non
  • Début appromatif : 2017
  • Fin approximative : 31 decembre 2020
Clairance muco-ciliaire
  • Phase
    • Phase III
  • Type d'étude
    • Académique
  • Age
    • 4-6 ans
  • Mutation
    • Indépendant du type de mutation